En France, 97 % des internautes utilisaient la recherche en ligne pour trouver des établissements à proximité (chiffres de 2016).
Selon Google, 54% des utilisateurs de smartphones recherchent régulièrement des horaires d’ouverture de magasin et 50% recherchent l’adresse d’un point de vente.

Que vous soyez commerçant, artisan ou même un professionnel exerçant en libéral, le référencement local est un levier dont vous ne pouvez plus vous passer. Le blog Mediapost vous explique pourquoi (lien vers l’article).

Le référencement local, c’est quoi ?

En communication, on entend par « référencement » le fait d’être présent et visible sur internet. Plus exactement, vous devez figurer parmi les résultats proposés aux internautes lorsqu’ils font une recherche, dite « requête ». Le web est incontournable : c’est un outil d’information utilisé au quotidien, par les consommateurs via leur smartphone, ordinateur et/ou tablette.

On estime qu’un tiers des requêtes effectuées sur le web sont « locales » (source :  Yext). Elles sont ainsi générées pour trouver une information liée à un point géographique. En effet, les consommateurs cherchent à optimiser leurs déplacements pour gagner du temps que ce soit depuis leur domicile, leur travail ou en mobilité.Carte avec repères pour le référencement local

Pourquoi travailler son référencement local ?

N’avez-vous jamais tapé votre activité et votre commune/quartier sur Google ? (« fleuriste Houdan», « plombier 78 », …)

Il est indispensable d’être visible pour attirer le consommateur dans votre établissement. En effet, le but du référencement local est n’est pas seulement d’améliorer la notoriété de votre point de vente, atelier ou cabinet. L’objectif premier est d’attirer les clients potentiels se trouvant à proximité, qu’ils utilisent la géolocalisation ou souhaitent simplement savoir si vous êtes ouvert.

Il est important que vous apparaissiez dans les résultats des requêtes effectuées, et si possible avant vos concurrents directs. Il faut donc penser à mettre à disposition les informations auxquelles les internautes seront susceptibles de vouloir accéder en phase de « recherche active ».

Choix entre référencement payant ou gratuit

Référencement naturel et/ou payant

Le référencement payant (SEA, en anglais) se rapporte à l’achat d’espaces sur le web pour diffuser des publicités, comme pour le cas de campagnes de presse ou radio. Les messages publicitaires sont alors affichés dans les résultats des moteurs de recherche tels que Google, mais aussi sur les réseaux sociaux comme Facebook, par exemple.
Assez complexes, ces systèmes fonctionnent généralement par un système d’enchères sur les mots-clés pertinents par rapport à votre activité, aux requêtes et/ou au profil des internautes ciblés.

Les leviers de référencement naturel (SEO en anglais) sont très nombreux.

  • Avant toute chose, pour que les consommateurs aux alentours puissent vous trouver et vous rendre visite, il est indispensable de renseigner sur les moteurs de recherche (via Google My Business, Bing ou Yahoo), annuaires (118 000, annuaire La Poste, etc.) et sites communautaires (linternaute.com, Foursquare…) a minima le nom de votre enseigne, vos coordonnées complètes et horaires d’ouverture à jour. C’est gratuit et très utile.
  • Un site web, aussi modeste soit-il, est toujours un « plus » pour améliorer son référencement, surtout s’il propose un contenu complet et qualitatif (photos, descriptions…), et s’il répond à un certain nombre de normes techniques spécifiques au web.
  • Enfin, une présence active sur les réseaux sociaux (page Facebook, compte Instagram…) contribuera également à optimiser votre référencement naturel.

Vos concurrents sont sûrement déjà présents sur internet… Et vous, êtes-vous sûr(e) d’être correctement visible sur le web ?

[Article Mediapost}